IMG_5231.JPG

Lucas Katangila est un chorégraphe, danseur, interprète et performeur né à Goma, au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo. Il a pour objectif de rencontrer des gens, de partager des styles de danse de différentes cultures à travers le monde et d'apporter une Afrique unie du centre à l'est et à l'ouest, du sud à l'Afrique du Nord et à l'Europe. Sa passion pour le hip hop, la danse contemporaine et la danse traditionnelle africaine trouve son origine dans son pays natal. Dès l'âge de six ans, il est entré en contact avec les arts au sein de la famille de danse Mboka dans le royaume de son grand-père, où il a été initié à la danse et au jeu des instruments africains comme le djembé, le likembé, le kalumbatini, le marimba, le dungu et le kinubi.
Lucas est co-fondateur de Busara dance Company, Goma ; fondateur de Lil Saint dance Cie, Goma ; b2k Family, Goma et Black Magic Dance Company, Congo et Rwanda. Après l'éruption du volcan Nyiragongo en 2002, il a fondé le projet Ndoto mchezo za watoto (engl Dream of child dancers) avec ses frères et ami.e.s. Les enfants sont souvent surnommés Kadogo (Petite chose sans importance) par les groupes armés dans le Kivu/Est de la RD Congo. Ce projet entre le Congo, le Rwanda et le Burundi revendique les droits des enfants, s'élève contre les conflits ethniques et l'enrôlement des enfants dans les groupes armés. Leur message est clair : ARRÊTEZ l'abus des enfants sur les lignes de front de la guerre. Les danseurs et les enfants s'appellent Shege (enfant des rues en swahili).


La danse pour Lucas fonctionne comme une arme lourde, comme un moyen d'éducation, d'autonomisation partagée et de message politique. La chorégraphie et le mouvement fournissent un espace collectif salvateur, un moment d'arrêt de la violence. De 2012 à 2018, il a travaillé avec plusieurs centres culturels et orphelinats pour les enfants des rues et les enfants soldats dans la région des Grands Lacs africains. Certains d'entre eux sont Yolé!Africa Goma, le Centre des Jeunes Don Bosco Ngangi DBNG, le Centre Gahinja et la maison des jeunes Gisenyi.



Actuellement Lucas est basé à Bruxelles où il étudie à l'Institut Supérieur des Arts et Chorégraphies ISAC. En parallèle, il danse avec rising horses, SLAYERS DANCE COMPANY, AMIZEROK East African Boléro et dans sa propre Compagnie MBOKA DANCE Cie.
Il se produit dans des festivals et des battles à travers l'Afrique et l'Europe tels que Sakata Dance Battle Kenya, Salaam Kivu International Film Festival SKIFF DRC, Ubumuntu Arts Festival Rwanda, East African Nights of Tolerance EANT Rwanda, Mayfest UK, Congolisation Festival Afro-Diaspo-Arts Belgium et Kunstenfestivaldesarts.
Lucas a rencontré et dansé avec de nombreux chorégraphes africain.e.s et européen.ne.s tel.le.s que Vincent Harisdo, Alesandra Seutin, Merlin Nyakam, Nestor Kwame Solvis, Dorine Mokha Pro, Hope Azeda, Karol Karemera, Wesley Ruzibiba, Chito et Chiku Lwambo, Fabrice Mukala, Faustin Linyenkula, Louise Vanneste, Nicola Ayoub, Dane Hurts, Ingrid Fikksdal, Eric Minh Castaign, Amanda Piña.



Récemment, il a remporté le Prix Roel Verniers 2020 pour son solo de danse Ndoto (Het Theaterfestival). Il est lauréat de la bourse Vocatio 2021.

© 2021 Mboka